54 Etats: Londres accueille le Curriculum pour la Paix et Contre le Terrorisme

54 Etats: Londres accueille le Curriculum pour la Paix et Contre le Terrorisme

C'est sous le soleil londonien que se sont réunis différents acteurs de la lutte anti-terroriste. Mardi 23 juin, le Central Hall de Westminster a été le théâtre d'une conférence organisée par l'association Minhaj al-Quran International, les invités ont abordé le sujet de l'extrémisme ainsi que son rapport à l'islam.

L'invité d'honneur de cette conférence a connu le succès avec l'un de ses ouvrages, The Supreme Jihad. Le Dr Muhammad Tahir-ul-Qadri, fondateur de l'association Minhaj al-Quran, a exposé pendant une cinquantaine de minutes son approche pacifiste de la religion. Le théologien a également profité de la conférence pour présenter son nouveau livre Islamic curriculum on Peace and Counter.

Une question a soulevé nombre de réactions, il s'agit évidemment de la question du djihad. Les groupes terroristes clament opérer pour atteindre cette valeur sacrée, de destruction du mal, nécessairement profane, au profit du sacré. C'est également dans cette optique qu'une vague ce départs vers la Syrie s'est fait ressentir dans les pays d'Europe. Au regard des textes, les savants restent unanimes depuis leur estrade : « La notion de djihad est très importante, mais elle n'est pas à comprendre de façon littérale. L'Homme se doit de se battre contre le mal qui est en lui, et non tuer ce qu'il juge comme profane ». La Grande-Bretagne est en effet directement touchée par le départ de ses jeunes. Plusieurs personnalités politiques ont profité de cette conférence pour déclarer le soutien du gouvernement aux 'British muslims'. Au mois de juin, Thomas Evans, rebaptisé Abdul Hakim, est décédé dans les rangs d'Al-Shabaab. Son homologue, Talha Asmal, est tombé en Irak : il avait 17 ans.

Imams, théologiens auteurs et autres spécialistes de l'islam se sont succédé derrière le micro, autour de ce thème central : la lutte contre le terrorisme. Si les professions des conférenciers différaient, tous se sont rejoints sur plusieurs points essentiels, combattre la radicalisation des fidèles. Premièrement, l'accent a été mis sur le rôle primordial de l'éducation dans la transmission des principes de la religion. Selon les professeurs, une sensibilisation à l'extrémisme doit être instaurée dès la prime enfance, aussi bien dans les écoles laïques que dans les madrasas : « il s'agit surtout d'enseigner aux jeunes les écueils dans lesquels ne pas tomber, et à ne pas se laisser influencer par une interprétation faussée de l'islam ». Cette innovation scolaire pourrait être testée au Pakistan dans certaines écoles dans les mois qui viennent.

Source: www.54etats.com

Source : http://www.54etats.com/actus/article/londres-accueille-de-curriculum-pour-la-paix-et-contre-le-terrorisme-1313/